Franc suisse, dollar, yen… les devises gagnantes de la guerre en Ukraine

Franc suisse, dollar, yen… les devises gagnantes de la guerre en Ukraine

Les principaux gagnants du marché des changes sont les valeurs refuge : le dollar américain, le franc suisse et le yen japonais, souligne notre chroniqueur William Gerlach, country manager France chez IbanFirst. Inversement, les investisseurs extra-européens se désengagent massivement de tous les actifs en euros.

Au début du premier confinement de mars 2020, l’euro avait chuté de près de 500 points en l’espace de quelques séances face au dollar américain. Toutefois, l’action conjointe des banques centrales et des Etats (le “quoi qu’il en coûte” en France) avait permis à la monnaie unique de reprendre rapidement des couleurs. En juin 2020, la paire EUR/USD était à un taux de change nettement supérieur à celui d’avant-crise. L’aversion au risque liée à la pandémie avait rapidement disparu. La situation est aujourd’hui différente sur le marché des changes.

Pendant plusieurs semaines, les cambistes ont crû que l’hypothèse d’une invasion par la Russie de l’Ukraine était un événement à faible probabilité. C’est pourquoi, lorsque le 24 février dernier, il est apparu que l’invasion avait débuté, le marché a vivement réagi. Désormais, les cambistes anticipent le pire des scénarios : sanctions européennes à l’égard des hydrocarbures russes, représailles de Moscou (qui pourraient conduire à une nationalisation de certaines entreprises étrangères présentes dans le pays), hausse stratosphérique du coût de l’énergie, des matières premières agricoles et inflation galopante. Tout cela n’est pas certain. Mais il est évident que nous sommes face à une configuration de marché assez inédite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
    0
    COMMANDEZ-LE DÈS AUJOURD'HUI
    Your cart is emptyReturn to Shop