Pandora Papers: Revelation choc sur l’obscure collaboration de DSK et la Tunisie !

Pandora Papers: Revelation choc sur l’obscure collaboration de DSK et la Tunisie !

Dominique Strauss-Kahn (DSK), ancien ministre français de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et ancien président du Fonds monétaire international, a fait l’objet d’un scandale après que l’enquête sur le programme « Cash Investigation » en coopération avec des organisations internationales a été exposé. L’Union des journalistes d’investigation (ICIJ) dans le cadre du journal de Pandore. Il a reçu une attention particulière pour ses activités de soufre dans de nombreux pays à travers le monde, dont la Tunisie. L’enquête, diffusée le 7 octobre en France le 2, a révélé que l’ancienne figure du Parti socialiste français gagnait des millions d’euros en prodiguant des conseils au gouvernement. Grâce au forfait fiscal, il peut éviter de payer des impôts.

65 000 euros avant 2015 Le rapporteur de la « Cash Investigation » a vérifié des documents inédits concernant les comptes de sa société dénommée Parnasse Internationales en 2013 et 2014. Ils ont constaté qu’il avait entre autres reçu 65 000 euros pour des activités de conseil auprès du gouvernement tunisien. La société a été établie au Maroc, et les enquêtes ont révélé que la société ne paie pas d’impôts. Dans le cadre du plan quinquennal de développement économique mis en œuvre en 2016, DSK a gagné des milliers d’euros en Tunisie avant ses activités de consultant du gouvernement tunisien. Le plan quinquennal de développement économique est le plan de développement économique pour la période 2016-2020 formulé par le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale de Tunisie.

En avril 2016, la Tunisie a lancé un appel d’offres pour promouvoir le plan. Le groupe gagnant est le groupe auquel appartient DSK. Il comprend la banque d’investissement Arjil basée à Paris, la société d’ingénierie tunisienne Comète et le groupe de communication français Jeune Afrique. Le choix de ce groupe a suscité la controverse. D’autres banques françaises participant au concours, en l’occurrence le Groupe Rothschild et Lazard Bank ont ​​remis en cause cette propriété. Plans fous et consultations sur le tabagisme Le plan de développement économique que DSK est chargé de promouvoir comprend la création de 400 000 nouveaux emplois et une baisse de 12 % du taux de chômage. Dans la foulée, le taux de pauvreté en 2020 devrait être ramené de 4,6% à 2%.

L’ancien gouvernement tunisien Habib Essid a déclaré que « le financement de la stratégie de développement repose principalement sur des ressources locales, à travers leur contribution au maintien de l’équilibre financier mondial, et des ressources extérieures qui doivent respecter l’indice de la dette extérieure ». Or, selon l’étude de l’évaluation du plan en 2019, ces prédictions sont folles. « La plupart des projets annoncés dans le plan sont encore au stade de la recherche ou de la collecte de fonds », souligne l’étude. Et l’opacité domine toujours l’avancée de ce plan de développement. Le groupe chargé de sa promotion et représenté par DSK manque également de transparence.

Seuls quelques médias rapportent encore les ruses de l’ancien ministre français en Tunisie. On en a appris que lors de sa visite au Fonds monétaire international, il a accompagné l’ancien chef du gouvernement Hichem Mechichi dans les négociations sur le rétablissement du soutien des institutions internationales au gouvernement tunisien. En mars 2021, DSK est entré dans Express Fm pour défendre la double banque en Tunisie. Cependant, le montant payé par le gouvernement tunisien pour ses services est encore entouré de mystère. Nawaat a contacté le chargé de communication du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale de Tunisie et a indiqué qu’il ignorait les coûts de service des groupes Arjil/Comète et Jeune Afrique, ainsi que les coûts salariaux dans le cadre de DSK. Plan de développement 2016-2020. Il a fait valoir que son département manquait également d’informations sur le cadre de la récente coopération de l’ancien ministre français avec le gouvernement tunisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bourse de Tunis
0
    0
    COMMANDEZ-LE DÈS AUJOURD'HUI
    Your cart is emptyReturn to Shop