Yassine Gouia, Président de l’organisation nationale des entrepreneurs en Tunisie.

Yassine Gouia, Président de l’organisation nationale des entrepreneurs en Tunisie.

Covid: 19 Quelle est la situation économique actuelle des entreprises tunisiennes ?

Monsieur Gouia, pouvez-vous nous décrire la situation économique actuelle des entreprises en Tunisie ?

Les entreprises en Tunisie connaissent des difficultés financières suite au Covid 19. En effet, plusieurs entreprises ont besoin d’une bouffée d’oxygène sous forme de concours bancaires à court terme leurs permettant de faire face à leurs paiements des charges fixes principalement.

Dans les secteurs les plus durement impactés, on pense naturellement au tourisme, aux cafés, aux restaurants. Est-ce que tous les secteurs sont touchés de la même façon ou bien certains s’en tirent-ils mieux que d’autres ?

Des facteurs propres à chaque projet font apparaître que certaines activités sont impactées plus que d’autres. Ceci est dû principalement à ce que certains projets se sont basés sur leur fonds propres et/ou salariés de famille ou individuel et d’autres non.

Pour réduire les coûts, la solution la plus courante pour les entreprises est de réduire ses effectifs. Avez-vous connaissance du nombre de salariés licenciés ( cause économique) depuis le début de la crise sanitaire ?

Nous sommes en train de travailler sur un questionnaire destinés à nos adhérents et qui va faire ressortir de tels ratios.

 De plus en plus de tunisiens souhaitent créer leur propre start-up, est-ce que ces projets deviennent plus compliqués à réaliser en raison du manque de financements publics et privés ?

Les start up ne nécessitent pas un financement conventionnel mais des bailleurs de fonds qui croient à leurs idées. Il est fortement recommandé que le législateur accélère la parution des textes d’application du crowdfunding qui peuvent faciliter l’accès au financement requis.

Est-ce que le redémarrage de l’économie tunisienne ne doit pas passer par des partenariats extérieurs, comme avec la Chine qui s’annonce comme la f-grande gagnante de l’épidémie de COVID-19 ?

Par des partenaires, sûrement pas mais par une vision globale et générale sur tous les fronts.

Comme dernier mot, la Tunisie passe par un carrefour important. La clé de voûte de toute réussite doit se baser sur la valorisation du tissu industriel et agricole tunisien et la promotion de l’entrepreneur en lui octroyant les avantages financiers, sociaux et fiscaux supplémentaires et réels…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
    0
    COMMANDEZ-LE DÈS AUJOURD'HUI
    Your cart is emptyReturn to Shop